Menu Fermer

Les démarches pour obtenir un crédit entre particuliers

crédit entre particulier

La banque n’est plus la seule option quand on veut faire un crédit. Les gens se tournent de plus en plus vers le prêt entre particuliers grâce à de sa rapidité et ses procédures simplifiées. Il ne faut quand même pas se fier à la simplicité, pour avoir plus de sécurité, il faut suivre un minimum de démarches. Voir plus de détails dans le contenu de cet article.

Trouver un prêteur

Quand on n’a pas la possibilité d’avoir la somme voulue chez un proche, il faut se tourner vers une autre personne. Actuellement, il existe beaucoup de sites qui mettent en relation les particuliers emprunteurs et ceux qui proposent un prêt. Cependant, il faut bien faire attention à ne pas se faire arnaquer. En effet, les plateformes fiables font en sorte que chacune des parties ont une trace et une preuve valide de l’échange, ainsi quelques pièces justificatives sont à fournir.
Fournir les dossiers nécessaires
En fait, le crédit entre particuliers se base sur la confiance mutuelle. Toutefois, le créancier peut demander une copie des pièces d’identité et un justificatif de résidence du débiteur. Ils sont nécessaires en cas de litige. Mais, il faut se rassurer, quand le prêt ne dépasse pas les 760 euros, un échange de mail ou de SMS peut servir de preuve. Quoi qu’il en soit, il faut se méfier des prêteurs qui demandent de verser un frais de dossier, cela n’existe que chez les banques.

Discuter du taux d’intérêts

L’un des avantages d’un crédit entre particuliers est la possibilité de négocier librement les modalités de remboursement (délai, régularité) et le taux d’intérêts. Ce dernier peut être nul ou plus ou moins élevé. Il se peut qu’il va au-delà du pourcentage proposé par les banques (cela reste rare) mais c’est quand même avantageux quand on veut se détourner de leurs procédures fatidiques. Cependant, cela ne pose pas problème tant qu’il ne dépasse pas le seuil édicté par la loi. Par exemple 20,30 % au maximum si la somme empruntée est moins de 3000 euros.

Rédiger un contrat

Pour un prêt entre particuliers, le créancier n’est pas obligé de demander un justificatif de revenu. Par contre, pour s’assurer de la solvabilité du débiteur, il est tenu de vérifier si le souscripteur n’est pas dans le fichier national des incidents de remboursement. Pour établir un climat de confiance, il est recommandé de rédiger un contrat de prêt ou une reconnaissance de dette. Afin de produire un effet juridique, ils doivent contenir le nom des parties, l’objet du contrat, la description précise des intérêts et le délai du prêt.
Faire une déclaration à l’administration fiscale
Lorsque la somme est supérieure à 760 euros, le prêteur ne doit pas omettre d’informer les autorités fiscales sous peine d’une amende fiscale. En effet, il doit joindre les intérêts perçus sur sa déclaration annuelle de revenu. Quant à l’emprunteur, il doit faire part d’une reconnaissance de dette aux fiscs si le prêt est de plus de 1500 euros. Sinon, l’administration va considérer le crédit comme étant un don et va le soumettre aux droits de donation. Un taux de 60 % doit donc être versé en guise de droit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *